Campagnes

 

Air France

 Air India

Mailings

Agenda

  

   File 422

Les animaux

Diaspora*

File 1207

File 1138

File 929

Site propulsé par Drupal

Thème et configuration par P.Y.Rollo

Image de nuages par Arun Kulshreshtha (Wikimedia Commons)

Actualités

Di 28 Juin 2015

Sa 29 Mar 2014

Samedi 29 mars 2014, des militantEs de la libération animale ont manifesté devant l'agence commerciale de la compagnie aérienne dans le centre ville de Toulouse.

Ma 25 Mar 2014

China Southern concède aux exigences des militants et arrête le transport de primates !

Interdiction de manifester à l'aéroport Bâle-Mulhouse

Dimanche, 28 Juin, 2015

Le groupe Bâlois pour les droits des animaux (« Tierrechtsgruppe Basel ») organise chaque mois depuis le printemps 2014, des manifestations contre le transport des animaux de vivisection et contre les vols de déportation par Air France/KLM à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, situé en territoire français, mais au fil du temps, leur droit de manifester est de plus en plus réduit, avec pour conséquence l'interdiction de la manifestation du dimanche 28 juin 2015, par décision de la préfecture du Haut-Rhin qui argumente qu’il y a un danger élevé en matière de terrorisme.

Mais malgré l'interdiction, une douzaine de militant-es a pu, ce dimanche, protester contre le transport d'animaux vers les labo par Air France / KLM !

File 1290

File 1289

 

Voici le communiqué de presse suite à l'interdiction de manifester:

 

Tierrechtsgruppe Basel
www.tierrechtsgruppe-bs.ch
trgbs@immerda.ch

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse, 25 juin 2015

Manifestations contre Air France/KLM

 

L’administration française interdit les manifestations pacifiques contre la vivisection à l’aéroport de Bâle-Mulhouse en raison du plan vigipirate

Depuis le printemps 2014, le groupe bâlois pour les droits des animaux (« Tierrechtsgruppe Basel ») organise chaque mois une manifestation contre le transport des animaux de vivisection et contre les vols de déportation par Air France/KLM à l’aéroport de Bâle-Mulhouse. Avec le temps, différents éléments des manifestations ont été interdits et la liberté de protester a été de plus en plus restreinte. Maintenant, la répression est à son comble : la manif du prochain dimanche, 28 juin 2015, et toutes les prochaines manifestations de l’année 2015 ont été interdites à cause de « danger du terrorisme ».

Air France/KLM est la dernière grande compagnie aérienne qui transporte encore des animaux comme des singes, chiens ou chats à destination de laboratoires européens ou américains. Pour cette raison, Air France/KLM est la cible d’une campagne globale contre la vivisection. Or, bien qu’Air France ne soit plus la compagnie aérienne nationale, l’entreprise est toujours la protégée de l’état qui l’isole de quelconque critique. Pendant les derniers mois, des éléments créatifs de nos manifestations ont été interdits : il s’agit de certains spectacles, slogans et du « die-in ». Nous avons réagi avec un article sur cette amputation de nos droits ici : (http://www.tierrechtsgruppe-bs.ch/#!repression/cqm0)

Maintenant, cette stratégie d’intimidation et de répression est à son comble : notre manifestation de dimanche et toutes les autres futures manifestations ont été interdites hier. La justification est tout à fait arbitraire. Elle a cependant un fondement légal : la préfecture du Haut-Rhin argumente qu’il y avait un danger élevé en matière de terrorisme, et invoque le plan gouvernemental « vigipirate ». Cette loi a été critiquée à plusieurs reprises par des groupes français pour les droits citoyen-ne-s comme moyen d’amputer les droits fondamentaux de la démocratie ; cette critique se confirme exactement dans notre cas.

Cette argumentation est clairement infondée vu que notre manifestation du 18 janvier 2015, qui donc avait lieu onze jours après l’attentat sur Charlie Hebdo, a été permise, comme les quatre manifestations suivantes des mois derniers. La situation sécuritaire est restée la même dans les dernières semaines, et le service de l’aéroport se déroule en toute régularité avec les mesures de sécurité habituels.

Non seulement notre manif du dimanche 28 juin, mais aussi toutes les autres futures manifestations en 2015 ont été interdites – cela montre que l’interdiction n’a rien à voir avec un jugement porté sur la situation sécuritaire actuelle. Et cela après plus de 25 manifestations sans aucun incident que nous avons organisées pendant les deux dernières années.

Cette interdiction totale est une restriction grave de la liberté d’expression et de rassemblement et elle sert uniquement à étouffer des voix déplaisantes. Cela n’est pas acceptable. Une requête de référé contre cette décision, qui peut être déposée auprès du tribunal administratif de Strasbourg, a été rendue impossible par le trop court terme. Cela signifie que nous sommes sans recours pour faire appel de cette interdiction.

En outre, nous avons déjà mobilisé pour la manifestation ; nous ne pouvons pas empêcher l’arrivé de certain-e-s militant-e-s à l’aéroport ce dimanche.

C’est la raison pour laquelle nous invitons tou-te-s les représentant-e-s des médias à se faire une image de la situation ce dimanche, 28 juin 2015, à 15h45 à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, halle 1, au check-in d’Air France/KLM.

Vous trouverez des informations précises sur la manifestation, sur la suite des négociations avec l’administration française ainsi que des photos (© Tierrechtsgruppe Basel) sur notre site web et sur notre site Facebook :

 

Nous restons à votre entière disposition pour toute question complémentaire.

  • trgbs@immerda.ch

  • +41 79 604 02 90

 

FRANCE : Manifestation contre Air France à Lyon

Samedi, 27 Juin, 2015

Samedi 27 juin 2015, une dizaine de miitant.e.s anti vivisection se sont réuni.e.s devant l'agence commerciale de Lyon pour manifester contre l'implication d'Air France dans l'industrie de la vivisection.

Pour la première fois depuis le début de la campagne sur Lyon, la manifestation ne s'est pas déroulée sous la surveillance de la police. Seul un officier est venu demander de baisser le son des mégaphones en raison des plaintes des voisin.e.s.
Cela n'a pas empêcher les discours et slogans de résonner pendant 2h sans interruption.

Les passant.e.s ont bien accueilli cette action, beaucoup demandaient des renseignements, et ont montré leur soutien à la campagne.

Les voisin.e.s et employé.e.s peuvent se plaindre du bruit, cela ne nous décourage pas. Nous continuerons à faire entendre nos voix tant que celles des animaux seront ignorées.

 

File 1287

 

File 1288

Syndiquer le contenu